Un parcoursNuméro #1

Territoires de femmes

Interview avec Lucie BISSON (gérante de la boutique)

Expliquez-nous votre parcours ?

Après des études de gestion, j’ai commencé à travailler dans la banque comme conseillère en gestion de patrimoine pendant 5 ans. En fin d’année 2017, une opportunité s’est présentée à moi de réaliser mon rêve. Soutenue par mon conjoint, j’ai décidé de laisser de côté la banque afin de me consacrer à mon projet de création de boutique, et pour l’instant je ne regrette pas du tout mon choix.

Pourquoi avoir lancé un magasin ?

Ce magasin je l’avais imaginé, d’abord en tant que cliente. Je disais à mes proches, « ce serait vraiment sympa qu’il y ait un magasin comme celui-là à Villers ! » Et puis j’ai fini par me dire « Pourquoi est-ce que je ne le ferai pas moi-même ce magasin ». J’ai toujours eu l’envie d’entreprendre, il fallait simplement que je trouve le projet qui allait me donner l’envie de me lancer, et je l’ai trouvé dans Territoire de femmes. Je m’épanouis pleinement dans mon nouveau rôle, le contact avec la clientèle, la confiance qu’elles m’accordent, c’est un vrai bonheur. J’essaie de rester à l’écoute de ce qu’elles me demandent, c’est pour cela que la boutique évolue constamment. Je ne peux pas plaire à tout le monde je me suis faite une raison, mais globalement les encouragements sont toujours les mêmes : « Continuez à nous trouver de l’originalité Lucie ! Pensez aux femmes rondes ! Et restez abordables ! », voilà ce que j’entends le plus, et ça me va parfaitement, c’est comme cela que j’avais imaginé la boutique, chaleureuse, moderne et ouverte à toutes.

D’où est venu le nom Territoire de Femmes ?

C’est un choix difficile de mettre un nom sur le projet qui murie dans votre tête. Il fallait que ce nom révèle à lui seul l’ambiance que je cherchais à créer, un dressing féminin, où la femme se sentirait bien, aurait plaisir à se promener seule ou entre amies, mais aussi et surtout un endroit où elle pourrait ressortir habillée de la tête au pied ! Le territoire est alors apparu assez naturellement.

Pourquoi vous être implantée à Villers-Bocage ?

Je ne suis pas originaire de Villers-Bocage, je me suis installée dans le secteur il y a 5 ans pour des raisons professionnelles. Mon conjoint et moi avons tout de suite adorée le charme de cette ville, le dynamisme du centre-ville, la qualité des commerçants, on trouve tout ou presque à Villers et c’est très confortable à vivre, surtout avec 2 enfants. Donc quand il a été question de m’installer je n’ai pas réfléchi longtemps. Je suis la 5ème boutique de prêt à porter pour femmes de Villers, je pense que nous sommes toutes les 5 complémentaires. Toutes les femmes peuvent s’habiller à Villers, c’est ça le plus important !

Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Les idées ne manquent pas, j’essaie de ne rien précipiter mais j’aime les nouveaux challenges. Durant ces 2 ans, le magasin a évolué, j’ai retravaillé l’implantation, la décoration afin de créer un univers plus cosy. La prochaine évolution majeure sera le lancement du site internet marchand de la boutique au cours du mois de mars. Ce projet s’inscrit dans la continuité du travail réalisé sur les réseaux depuis 2 ans. Ensuite, il s’agira d’avoir plus d’espace pour continuer à faire évoluer la boutique. Il faudra patienter encore pour les annonces, d’autres surprises sont prévues cette année !

Comment s’est passée votre installation sur le territoire ?

En mars 2020, j’ai démarré mon activité, étant en période de confinement ce n’était pas forcément évident mais j’ai reçu le soutien d’acteurs du territoire déjà établis et de mon réseau ce qui m’a permis de démarrer l’activité malgré un CA réduit dû à la crise économique. Cela m’a également permis de me perfectionner dans l’utilisation de mon logiciel CFAO.

Quelles types de prestations proposez-vous ?

Étant équipé d’une machine HAAS VM2 et d’un 4e axe, je peux répondre à tous types de demandes, de la pièce sur plan à la réalisation de maquettage 3D, j’usine aussi bien les pièces en série que les pièces avec un usinage spécifique. Je m’adresse surtout aux professionnels mais je peux aussi traiter des demandes de particuliers pour un projet.

Commentaires fermés.

0 %